×
Some text some message..

Sélections WOC LD - L'analyse

Répétition avant les WOC sur un terrain similaire et très exigeant !

Par Mathieu Perrin, le 11-06-2021

Les courses de séléction pour les championnats du monde de CO avaient lieu le week-end dernier pour la plupart des nations en République Tchèque.
Les Suisses et les Norvégiens avaient déjà eu un week-end de séléction le 29 et 30 mai et chez les Finlandais seule l'équipe du WOC était présente.

Vous pouvez retrouver les GPS des courses de sélection Suisses et Norvégiennes sur ce lien pour les Suisses et ce lien pour les Norvégiens. Les courses des Finlandais sont disponibles ici (Karjalan Vaarat 2021)

En raison du grand nombre de coureurs présents à la compétition, les organisateurs ont dû scinder les circuits en deux : il y avait donc une course Women/Men A et une course Women/Men B. Dommage pour les français, qui se retrouvent dans les circuits B sans les principaux concurrents Suédois. Cependant les circuits restaient assez similaires, avec les mêmes problématiques. Et qui dit dédoublement de circuits dit deux foix plus de choix à analyser !

Les liens indispensables pour l'analyse :

  • GPS (2DRerun) des Français : Femmes et Hommes

  • GPS des Suédois : Femmes et Hommes

  • Les liens des cartes, des résultats et des splits : lien

Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici le circuit des hommes français :

Image

Le terrain

La particularité de ce type de terrain se situe dans les vallons très escarpés qui sillonnent la carte. Ces vallons sont aussi souvent bordés de falaises, et leur traversée est très difficile. On retrouvera cette particularité aux WOC de façon encore plus importante. Cependant ici les traceurs ont vraiment fait l'effort de tracer les petits postes dans les zones de falaises, afin de rendre la course vraiment "relevant". Une autre particularité très importante de ce type de terrain est la très bonne courrabilité dans les flancs blancs : on peut presque tout le temps trouver des traces à flanc même dans les parties les plus raides, ce qui rend la possibilité de suivre la courbe très intéressante. Enfin, le vert est souvent assez difficile à franchir et peut beaucoup réduire la vitesse de progression.

Les choix

Choix 1-2 Hommes

Le premier choix de la course intervient dès le deuxième poste pour les hommes.

Image

Après analyse des options, on distingue trois tendances :

  • celle par le champ à l'ouest
  • celle par le champ à l'est
  • celle plus droite à flanc, en essayant d'éviter un maximum de courbes

Voilà approximativement les différentes options :

Image

Maintenant quelques détails concernant les caractéristiques des différents choix :

Choix Distance Dénivelé
Ouest 1650m

90m

Centre

1630m

55m

Est

1780m

75m

On voit donc ici que sur le papier le choix du centre a les meilleures caractéristiques. Mais c'est aussi le choix où c'est le plus difficile de courir vite et c'est le plus compliqué à exécuter ! Beaucoup d'énergie va devoir être investie afin de bien le réaliser, et une erreur d'exécution peut vite coûter cher sur un terrain aussi raide. De plus, la distance est mesurée à l'aide des choix du GPS, et sur le choix du centre la distance est certainement un peu rognée. Et enfin un paramètre qu'il faut aussi prendre en compte à ce moment-là de la course est l'anticipation. En effet, sur les choix extérieurs il est beaucoup plus facile de jeter un coup d'oeil sur la suite du parcours.

Au final, voici les différents choix faits par les coureurs :

Image

Les trois options semblent assez équivalentes, avec un petit avantage pour le choix de l'Est. Chez les suédois l'avantage de ce choix est plus net :

Image

À noter que pour les Suédois, le choix de l'Ouest était moins avantageux du fait de la position du poste de départ.
Mis à part Emil Svensk sur le choix central, la plupart des meilleurs temps sont sur le choix de l'Est.

On peut donc conclure que même si le choix du milieu peut être performant, les choix par l'extérieur ont un avantage conséquent : ils sont faciles à réaliser correctement.

Choix 10-11 WB et 11-12 WA

Ce choix se situait sur la fin de la course femmes. Il est relativement similaire sur le circuit B et le A : 11-12 sur le A et 10-11 sur le B. Ci-dessous le choix du circuit A est à gauche (suédoises) et celui du B à droite (françaises).

Choix F

Choix circuits A (droite) et B (gauche)

Sur ce choix, on a trois options qui se dessinent; comme sur le choix d'avant : Ouest, Centre-Est et Est.

WAOpt
WBOpt
Choix Circuit A
Choix Circuit B

Détails des choix du circuit A et B :

Choix B Distance Dénivelé Choix A Distance Dénivelé
Ouest 680m

70m

Ouest 860m

90m

Centre

450m

55m Centre

680m

80m
Est

920m

40m

Est

1140m

55m

Cependant, prendre en compte les caractéristiques des choix de façon brutale comme sur ce tableau comporte de grosses lacunes. En effet, on ne prend pas du tout en compte la courrabilité ou bien la raideur de la pente, qui jouent beaucoup dans ce genre de terrain.


Au final, voilà les résultats de ce choix :

WASwe
WBOpt
Résultats choix suédoises
Résultat choix françaises

Chez les suédoises, les filles en forme étaient bien sûr Tove Alexanderson, mais aussi Lisa Risby et Johanna Öberg. On les retrouve logiquement en tête sur le poste-à-poste. À noter que Tove ne paraît pas très bien exécuter son choix, mais cela lui permet au final d'avoir un itinéraire roulant en prenant le dénivelé plus régulièrement sur le chemin. Le choix par l'ouest paraît donc meilleur pour les suédoises, alors que sur le tableau il ne paraît pas très avantageux. On peut supposer que ses gros atouts sont que la descente en tout terrain n'est pas trop raide, et que la montée peut être faite sur le chemin de façon assez régulière.

Du côté des françaises, le choix du centre est clairement meilleur. Cependant, l'analyse est un peu biaisée du fait que ce sont les filles les plus rapides qui ont choisi le choix du centre. Le choix du centre a tout de même les meilleures caractéristiques de distance/dénivelé.

On se rend compte que déterminer quel choix va être le meilleur n'est pas une mince affaire : cela va dépendre du dénivelé, de la façon dont il est franchi - progressivement ou d'un coup - de la distance, du type de terrain et donc de la courrabilité. On peut aussi prendre en compte des aspects plus stratégiques comme la facilité de l'attaque et de la réalisation technique. Ce dernier point a un double impact : faire un choix plus facile permet d'anticiper la suite et de minimiser le risque d'erreur d'exécution.

On pourrait analyser plus de choix mais ces deux itinéraires résument bien les problématiques du terrain. Bien sûr les options peuvent être plus complexes que Ouest/Centre/Est mais c'est tout de même un schéma récurrent. Au final, l'important est de bien prendre en compte tous les paramètres avant de prendre sa décision.